• Quand est née la MFCF ? +

    La loi sur les assurances sociales est votée en 1928. Son article 49 prévoit la mise en place d’une commission chargée de coordonner le régime général avec le régime spécial dont bénéficient les agents des grands réseaux ferroviaires qui refusent la couverture du risque maladie- maternité pour les familles, sous prétexte qu’ils versent déjà des allocations familiales importantes. Pour combler cette lacune, un petit groupe de cheminots crée la Mutuelle Familiale des Cheminots de France qui tient son assemblée générale constitutive le 13 janvier 1930.

  • Que prévoyaient ses premiers statuts ? +

    Les premiers statuts prévoyaient, “pour les adhérents, une participation aux soins médicaux et pharmaceutiques, aux frais d’hospitalisation et d’opération”.

  • Qui peut adhérer à la MFCF ? +

    La MFCF offre une couverture complémentaire maladie aux agents du cadre permanent de la SNCF, aux retraités de la SNCF, aux personnels des entreprises du groupe SNCF, aux personnels des autres entreprises de chemin de fer, ainsi qu’à leurs familles.

  • Une épouse de cheminot relevant du régime général de la Sécurité sociale peutelle adhérer ? +

    L’adhésion à la MFCF est familiale. Les épouses ou compagnes ne relevant pas de la Caisse de Prévoyance SNCF sont également les bienvenues. Inversement, si c’est l’épouse qui est cheminote, les maris et compagnons extérieurs à la SNCF peuvent rejoindre la MFCF. Le/la conjoint(e) n’est pas obligé(e) de rejoindre la MFCF.

  • Pourquoi une cotisation gratuite à partir du troisième enfant d’une même famille ? +

    Pour affirmer son caractère familial, le conseil d’administration de la MFCF vote en 1986 une cotisation gratuite pour tous les enfants à charge. Cette décision a entraîné un recrutement significatif. Plus tard, le conseil d’administration limitera la gratuité de la cotisation à partir du 3ème enfant, pour des raisons d’équité et d’élévation du coût des prestations “enfant”.

  • La MFCF possède-t-elle des centres médicaux ouverts à ses adhérents ? +

    La Mutuelle Familiale des Cheminots de France n’a pas de centres de soins, d’optique ou dentaires. Mais elle adhère à l’ensemble des Unions mutualistes départementales qui possèdent de tels centres, au moins dans les grandes villes. Les adhérents de la MFCF ont accès à ces centres facilement reconnaissables : leur enseigne porte le logo de la Mutualité Française. Les bénéficiaires de la MFCF peuvent également s’adresser aux centres appartenant à d’autres mutuelles, elles-mêmes affiliées à la Mutualité Française.
    En France, il existe 1500 centres de santé. Le mouvement mutualiste gère près d’un tiers de ces structures : 380 centres dentaires, une cinquantaine de centres médicaux et polyvalents et 26 centres de soins infirmiers.
    Sur demande, les services de la Mutuelle fournissent la liste des installations mutualistes régionales.

  • Pour être remboursé par la Mutuelle, doit-on envoyer les décomptes de la Caisse de Prévoyance ou de la Sécurité sociale (CPAM) à la MFCF ? +

    La MFCF est en liaison informatique avec la Caisse de Prévoyance et les Caisses Primaires d’Assurance Maladie (CPAM). Il n’est donc pas nécessaire d’envoyer les décomptes à la Mutuelle pour être remboursé de la part complémentaire qui est mandatée séparément (pour les actes remboursés par l’organisme primaire, CP ou CPAM).
    Toutefois dans certains cas, l’envoi du décompte à la Mutuelle est nécessaire lorsque les régimes obligatoires n’interviennent pas dans le remboursement. (exemple: le vaccin antigrippal pour les personnes de moins de 65 ans relevant de la Sécurité sociale). Dans ce cas, il est nécessaire d’adresser à la Mutuelle la facture du pharmacien portant la vignette du vaccin.

  • Les retraité(e)s peuvent-ils devenir membres participants ? +

    Les retraité(e)s peuvent tout à fait devenir membres participants avec leur conjoint (e), compagnon ou compagne.
    Il n’y a pas de limite d’âge pour devenir membre participant. Mais la Mutuelle leur applique un droit supplémentaire d’adhésion à compter de 65 ans.

  • La MFCF adhère-t-elle à la Couverture maladie universelle (CMU) ? +

    La MFCF adhère à la Couverture Maladie Universelle et assure aux bénéficiaires les prestations complémentaires correspondantes. Au 1er janvier 2004, il y avait 357 organismes complémentaires gérant la CMU : 313 mutuelles, 31 sociétés d’assurance et 13 institutions de prévoyance. 331 bénéficiaires de la CMU relèvent de notre mutuelle chiffre au 31 décembre 2003).

  • Les vaccins sont-ils remboursés par la Mutuelle ? +

    Pas tous les vaccins. La Mutuelle prend en charge le vaccin antigrippal pour les personnes de moins de 65 ans relevant de la Sécurité sociale. Pour les cheminots retraités de moins de 65 ans, la Caisse de Prévoyance rembourse le vaccin antigrippal au taux des médicaments et la Mutuelle rembourse ensuite le ticket modérateur dans les conditions habituelles. Au delà de 65 ans, le vaccin antigrippal est pris en charge par les régimes obligatoires. La Mutuelle ne participe pas au remboursement de vaccins tels que fièvre jaune ou choléra, liés essentiellement aux voyages touristiques.

  • Qu’est-ce que le tiers payant ? +

    Le tiers payant évite à l’adhérent de faire l’avance des frais pharmaceutiques, de laboratoire, de kinésithérapie, d’orthophoniste, etc.
    Le pharmacien ou le laboratoire transmet sa facture par télétransmission à l’organisme dont dépend l’assuré social (CP ou CPAM) pour la part qui les concerne, la part complémentaire lui étant réglée par la Mutuelle.

  • Quels sont les types de garanties offertes par la MFCF ? +

    La MFCF offre trois types de garantie à ses adhérents :
    - une protection complète grâce à laquelle le membre participant est remboursé de ses frais de pharmacie et d’hospitalisation, conformément à l’annexe 1 au règlement mutualiste ;
    - une protection réduite, correspondant à la garantie complète mais qui ne couvre pas la pharmacie et les fournitures sanitaires, conformément à l’annexe 2 au règlement mutualiste ;
    - une garantie minimale qui correspond à un niveau de remboursement de base, conformément à l’annexe 3 au règlement mutualiste.

  • 1